Conceptualisé dans un esprit « bâtisseur », cette 19ème édition du Salon International de l’Habitat va de nouveau véhiculer toutes les valeurs d’excellence que nous souhaitons diffuser et partager avec toutes celles et ceux ayant en charge l’aménagement du territoire et de façon concomitante à toutes les questions liées à l’urbanisation et sujétions y afférentes.
Incontestablement pensé pour être au service, d’une part, d’une ambition collective et, d’autre part, pour une information efficiente du consommateur, cet événement devra être l’occasion de rappeler à chacune des filières ponctuant la grande chaine opératoire de la construction que nous devons maintenir sans déroger toutes les exigences normatives, exigence que les hommes du métier qualifie de « Règle de l’Art ».
A cet égard, j’inviterai tout un chacun, au regard des impacts prévisibles et destructeurs liés au dérèglement climatique, d’orienter, de préconiser et de prendre en considération et avec application toutes les normes antisismiques et anticycloniques devant et pouvant être mises en œuvre à Madagascar. De fait, à la lumière des constats effectués par les différents experts suite aux derniers dégâts cycloniques observés récemment dans les Caraïbes, la tendance en matière d’intensité des futurs cyclones va être à la hausse et de ce fait, il appartient à tous, architectes, constructeurs, fournisseurs de matériels, urbanistes ayant en charge des différents plans d’occupation des sols, d’adopter toutes les règles prudentielles utiles et nécessaires pour limiter autant que faire se peut la désolation et la vision apocalyptique de cités dévastées par les cyclones .
Par ailleurs, je réitère une préoccupation, largement partagée par tous les citoyens d’où qu’ils viennent, relayée par les questionnements de certains experts de l’urbanisation : il faut impérativement élaborer des programmes de logements sociaux pour soutenir les populations confrontées à la précarité économique, à la fragilité de son environnement et aussi à l’indignité de son habitat. Tout promoteur immobilier responsable devrait considérer cette préoccupation. Merci de nous proposer des projets.
Quoi qu’il en soit, nous tenons à transmettre tous nos encouragements à cette vaste filière de la construction que nous voyons particulièrement mobilisée et dont la bonne santé économique laisse présager positivement un développement durable et harmonieux de la nation.

Tao trano tsy efan irery
SEM Benjamina RAMANANTSOA RAMARCEL
Ministre d’Etat chargé des projets présidentiels, de l’Aménagement et de l’Equipement

Laisser un commentaire